Le sage et le jardinier

Cet homme avait entendu dire que maître Joshu était saint et que le voir –rien que cela- suffisait à porter bonheur. Il désira donc le connaître. Il s'en fut, un matin, chez lui. Or, comme il franchissait le seuil de son jardin, il aperçut sous un tilleul un vieillard assis, immobile, en profonde méditation. Barbe et cheveux de neige, les yeux clos, les mains jointes. Le visiteur, impressionné, s'avança vers le jardinier qui ratissait l'allée de sable et lui dit, désignant le sage dans les jeux d'ombre et de soleil :

- Est-ce bien là maître Joshu ?

- Non, répondit le jardinier. Joshu c'est moi, pour vous servir. Lui, là-bas, c'est mon apprenti.

Henri Gougaud,

L'Almanach

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0