Faire face au froid

Le grand froid, le vent glacé, la neige sont des risques météorologiques à ne pas négliger. Ils peuvent être dommageables pour la santé. Leurs effets sont insidieux et peuvent passer inaperçus. Il faut donc redoubler de vigilance.

Chaque année, des centaines de personnes sont victimes de pathologies provoquées par le froid. Celui-ci agit directement en provoquant gelures et hypothermies. Il favorise les crises d’asthme et d’insuffisance coronarienne aiguë (angine de poitrine), ainsi que le développement d’infections broncho-pulmonaires.

En outre, une des conséquences indirectes du froid est le risque accru d’intoxication par le monoxyde de carbone, première cause de mortalité par toxique en France.

En cas de grand froid :

Limitez au maximum les activités extérieures si vous faites partie des personnes à risque. Sauf nécessité impérative, évitez de sortir votre nourrisson en période de grand froid.

Si vous devez tout de même sortir à l’extérieur :

·        Adaptez votre habillement : couvrez-vous la tête car c’est une partie du corps où il peut y avoir jusqu’à 30% de déperdition de chaleur.

·         Soyez particulièrement vigilants pour les nourrissons et les enfants.

À la maison :

·        Assurez-vous du bon fonctionnement des ventilations et des appareils de chauffage qui doivent avoir été entretenus avant utilisation.

·        N’obstruez pas les bouches d’aération et aérez quotidiennement votre habitation.

·         Maintenez la température ambiante à un niveau convenable, y compris dans la chambre à coucher (19 °C).

Remettez tout voyage prolongé en automobile s’il n’est pas indispensable.

·        Si vous devez absolument vous déplacer en voiture, munissez-vous de nourriture et d’eau en quantité suffisante, prenez des couvertures (dont au moins une couverture de survie et des vêtements de rechange chauds). Si vous avez un traitement médicamenteux en cours, pensez à le prendre avec vous.

 

·          Si vous êtes bloqués dans votre voiture, faites tourner le moteur 10 minutes toutes les heures, entrebâillez la fenêtre pour éviter l’intoxication au monoxyde de carbone. Faites de temps en temps des exercices en bougeant vigoureusement les bras, les jambes, les doigts afin de maintenir une bonne circulation.

Faites attention à la consommation de boissons alcoolisées : contrairement à une idée reçue, l’alcool ne réchauffe pas et il diminue votre perception des conséquences du froid.

Enfin, pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à votre famille ou à votre voisinage, si vous êtes âgé ou handicapé et si vous vivez seul(e).

Pour en savoir plus :

·         Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative - Dossier "Grand froid"
Plateforme téléphonique
« infoministère » : 0 820 03 33 33
0,12 euros la minute, du lundi au samedi, de 9h à 19h

·         

Campagnes de prévention INPES :
Vagues de grand froid et de très grand froid
Virus respiratoires, grippe, bronchite, rhume
Intoxications au monoxyde de carbone

Vous pouvez retrouver toutes ces recommandations sur le site du Ministère de la Santé.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    sophie (vendredi, 09 janvier 2009 18:48)

    kikou!

    cette semaine il a fait extrèmement froid! j ai dormi avec : chaussettes, moufles, bonnet et doudoune + couette car coupure de chauffage!!! grrrr... J en tremble encore!!